blog-politique

blog-politique

Les enjeux de la Présidentielle de 2012 : réflexion de Jacques Rougeot

« […] aujourd’hui, et dans les années prochaines, la conjoncture à l’échelle mondiale se charge d’incertitudes de plus en plus gravement menaçantes.
Qu’il s’agisse de la remise en cause de l’euro ou de la place que prennent les pays émergents, l’instabilité est en permanence à l’ordre du jour, entraînant la double nécessité quasi contradictoire de pratiquer une politique économique rigoureuse et d’être prêt à prendre à tout instant des initiatives improvisées.
L’arrivée de la gauche au pouvoir, accompagnée de quelques mesures démagogiques qu’elle sera obligée de prendre dès le début pour satisfaire son électorat, entraînera immanquablement et immédiatement le déclassement de la France sur les marchés, le renchérissent dans la spirale d’un endettement effréné et, au bout du compte, l’asservissement de la France aux puissances financières de l’étranger.
[…] La première catégorie comprend ce qu’on peut appeler les questions de morale sociale : mariage homosexuel, homoparentalité, euthanasie, drogue. Les tirs d’artillerie auxquels ils se livrent maintenant visent à imposer l’idée que non seulement l’évolution en ces matières représente un grand progrès pour la liberté humaine, mais que, de toute façon, elle est inéluctable. Certains esprits faibles, à droite, se laissent malheureusement prendre à cette imposture, qui est la forme moderne prise par le fameux « sens de l’histoire », qui devait nécessairement aboutir à l’instauration du communisme sur toute la planète.
[…] En fait, ce sont bien des principes civilisationnels qui sont en cause. […] il n’est jamais arrivé avant notre époque, dans toute l’histoire de l’humanité, que les relations homosexuelles aient reçu la consécration officielle, institutionnelle de la société, au même titre que l’union naturelle d’un homme et d’une femme.
Pour aller encore plus loin, ce n’est pas un hasard si cette logique, devenue folle, postulant l’indifférenciation absolue des êtres humains, a donné naissance à l’extravagante « théorie du genre » qui affirme que l’identité d’un être humain ne dépend pas de son sexe biologique, mais d’une sorte de sexe à la fois personnel et social déterminé librement par chaque individu, qui choisit par conséquent de se déclarer comme homme ou comme femme.
[…] si les socialistes une fois au pouvoir supposent une négation de la nature, ils serviront de leviers pour précipiter le basculement de notre civilisation, beaucoup plus grave encore que les mésaventures économiques.
Autre terrain sur lequel le pouvoir socialiste ira très loin : celui de l’immigration. […] Sur le principe, la mesure permettant le droit de vote aux étrangers installés en France avec cependant de fragiles garde-fous (élections locales seulement, durée de présence sur le territoire), vise à noyer et à dissoudre l’identité française en faisant disparaître dans les faits toute différenciation entre les citoyens et des apports démographiques de plus en plus massifs. Mais elle procède aussi d’un calcul plus cynique ( ! ), révélé sans vergogne par un cercle de réflexion du nom de Terra nova, qui est le fournisseur d’idées quasi officiel du PS. Dans une récente étude, il est dit que la gauche ne doit plus compter sur les ouvriers et sur le petit peuple, qui se détourne d’elle de plus en plus, et qu’elle doit donc en tirer les conséquences en prenant sous son aile et en utilisant comme masse de manœuvre ce nouveau prolétariat que sont les immigrés. […] Si l’on ajoute un ingénieux système de fichage politique grâce à l’organisation des primaires […]. », on se dit que les lendemains auront désormais à leur répertoire un seul air : la vie en rose
In Vigilance et Action, juillet 2011, by Jacques Rougeot
Le Blog : Les choses sont dites. Le problème est posé avec acuité. Les arguments valent au moins d’être publiés, pour être écouté…et nous espérons débattus. Rien qui devrait choquer une démocratie…sauf bien sûr chez les « bien pensant ».
N.B. : Jacques Rougeot est professeur émérite à la Sorbonne. Il est aussi vice-président du MIL.

Laisser une réponse


deux + 6 =