blog-politique

blog-politique

Menace sur la famille en France ?

En ce moi de juin, alors que les projecteurs sont braqués sur l’Euro 2008 de football ou sur la hausse du prix du pétrole, le gouvernement planche sur des mesures qui ne peuvent que fragiliser la famille : travail du dimanche, réforme du divorce, statut de beaux-parents, mère porteuse.

Le sens de l’orientation

Il y a de quoi se perdre dans certains projets du gouvernement. A l’approche de l’été, le législateur nous prépare un feu d’artifices autour de la famille et les spectateurs sont en droit de s’interroger sur les talents de l’artificier. Ils savent que le job est particulièrement explosif puisqu’il touche au mariage, à la conception et à la filiation. On connaît le refrain : il faut aller dans le sens de l’Histoire ! Libéraliser le travail du dimanche serait une liberté de plus, une source de profits partagés. Du gagnant-gagnant ! A en croire certains experts, la réforme du divorce serait juste une manière de fluidifier de vieilles procédures. Les mêmes, ou d’autres, continuent à détricoter notre héritage judéo-chrétien au nom des métamorphoses de la famille. Recomposée puis décomposée. Ne faut-il pas en prendre acte ? Modifier le statu des beaux-parents, relativiser la filiation biologique, admettre l’homoparentalité et pourquoi pas aussi le principe des mères porteuses… Ce qui touche à la famille est trop essentiel pour être relégué à un affrontement entre libéraux et conservateurs. Il s’agit de l’homme, de sa nature, de sa liberté, de sa finalité. Dans ce débat, l’Eglise sait débusquer sous de prétendus progrès des régressions objectives. Elle n’est pas réac, elle a seulement le sens de l’orientation.

In Famille chrétienne, printemps 2008, par Samuel Pruvot

Laisser une réponse


4 × = huit