blog-politique

blog-politique

France, ton budget fout le camp!

Les Sages de la Cour des comptes ont révélé que, l’an passé, les Français ont payé 50 milliards d’euros dans le seul but d’acquitter les intérêts de cet énorme fardeau. Ce qui représente une charge de 2 000 euros par Français actif. Quoi qu’en disent certains économistes, cela constitue un prélèvement supplémentaire sur ceux qui créent de la richesse et pénalise la croissance.

En 2007, c’est la première fois que le coût de la dette a été supérieur aux 49 milliards d’impôt sur le revenu acquitté par les Français.

Cet impôt que la moitié des Français paye en espérant que cela permettra de faire fonctionner la défense, la justice ou l’enseignement. Et bien non ! Un quart de siècle de gestion socialiste et un million de postes de fonctionnaires créés se conjuguent pour aboutir cette incongruité qui fait que nos impôts suffisent à peine à payer les intérêts d’une dette que nos enfants et petits-enfants devront encore supporter et rembourser.

Le gouvernement le sait bien, puisque privé de toute marge de manœuvre, il n’a rien trouvé de mieux que de créer une dizaine d’impôts nouveaux depuis le début de l’année. Allez comprendre !

Bien sûr, il y aura enfin dans le prochain budget le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux. Bien sûr que le gouvernement ne s’est attaqué de manière aussi frontale au déficit de la Sécurité sociale. Et à juste titre. Mais il reste l’Etat. Cette « grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde », comme disait Frédéric Bastiat. Un Etat qui de peur d’étouffer la croissance a laissé filer le déficit. Et qui au bout du compte va se retrouver sans croissance, mais tellement endetté qu’il ne pourra plus bouger. Or comme disait John Paul Getty : « On ne meurt pas de ses dettes, on meurt de ne plus pouvoir en faire ! ».

In Le Figaro, le 1er/07/2008, par Yves de Kerdrel

2 réponses à “France, ton budget fout le camp!

  1. pascal

    dans cette article qu’apprend on?
    Que la dette de l’état est du au nombre trop important de fonctionnaire.
    Que l’on suppose que l’augmentation est du au socialiste.
    De combien cette augmentation? pas dit. qu’elle la part des salaires dans le budget de l’état?
    pas dit. Comment se répartiste les différents types de fonctionnaire? toujours pas d’information. Les diiférents niveau de rénumération?
    toujours rien. Qu’elle est la rentabilité d’un fonctionnaire? pas d’information.
    cet article n’est rien d’autre qu’un commentaire de comptaire au café du commerce. Sans intérêt car il manque le petit noir pour l’apprécié. en tout cas pas un commentaire digne d’un journaliste.
    Et apprès cela on s’étonne que l’ on ne lise pas la presse?

  2. nero

    Certains disent que l’endettement de la France n’est pas un problème, que la dette ne représente "que" 60% du PIB alors qu’en Italie "ils s’en sortent très bien depuis des année avec un endettement représentant 100% de leur PIB".

    Quand les intérêts atteignent un tel poids dans un budget, cela signifie de facto des arbitrages sur d’autres postes budgétaires. Oui, il faut se désendetter.

    Je ne partage toutefois pas l’orthodoxie du journaliste. Laisser filer les déficits pour la relance peut être acceptable, à condition que les réformes se poursuivent dans le même temps et que l’investissement ainsi que la recherche en bénéficient…et surtout pas chercher à relancer la consommation directement, ça ne marche pas.

Laisser une réponse


quatre − 3 =