blog-politique

blog-politique

« Retour sur le XXe siècle » – L’Etat Providence : par Tony Judt (spécialiste de la gauche française)

« […] Tony Judt, ce spécialiste de la gauche française qui s’est fait connaître avec sa thèse sur le mouvement ouvrier provençal de la fin du XIXe siècle, consacre des pages particulièrement percutantes à l’essor et à la chute de l’Etat-providence au XXe siècle. Il rappelle que sa mise en place en Europe à partir de 1945 répondait à une soif de sécurité après trois décennies de guerre et d’effondrement économique.
Puis, de tous côtés, on a supposé que l’Etat était une entrave au bon fonctionnement des affaires humaines, que la privatisation des services publics ou des entreprises publiques était désormais considérée comme une chose allant de soi.
Ce néo-libéralisme galopant n’a jamais eu les faveurs de Judt. Son récit de la privatisation de British Rail, avec le démantèlement du réseau intégré et sa vente par morceaux, donne en effet le vertige. « C’est ainsi que débuta une chronique de désastres annoncés », écrit-il et quiconque a emprunté les réseaux ferroviaires britanniques à la fin des années 1990 et au cours de la décennie suivante ne peut qu’abonder en sons sens : « Les usagers payent les tarifs les plus élevés d’Europe pour les pires – et les plus dangereux – trains du monde occidental. »
L’érosion de l’Etat-providence dans ce monde globalisé est lourde de menaces : exposés à des forces insaisissables qui échappent à toute régulation, les individus se sentent de plus en plis isolés. La peur ressurgit sous diverses formes : peur d’un changement incontrôlable ; peur de perdre son emploi ; peur de la routine de la vie quotidienne ; peur du terrorisme. Cette nouvelle ère de l’insécurité, Judt l’historien l’observait avec beaucoup d’appréhension.
En résumé : Retour sur le XXe siècle est un livre stimulant où l’on retrouve la verve et la causticité qui ont fait la fortune de Judt dans les pays anglo-saxons et que les lecteurs français vont pouvoir découvrir plus amplement. »

In Politique Internationale, by Olivier Guez

Le Blog : Le choix de cet article nous permet d’affirmer plus fortement que les esprits réalistes, quelque soit leur bord, trouve les mêmes causes aux désillusions de nos contemporains…et toujours ce manque de réalité dans les discours politiques et le médias.

Laisser une réponse


1 × = quatre