blog-politique

blog-politique

Quelques idées à remettre à l’endroit

Quelques idées à remettre à l’endroit

Volatilité vous avez dit volatilité ? « La mobilité croissante d’un corps électoral agité par la peur et guidé par l’humeur. » Alain Gérard Slama, le Figaro Magazine 2 septembre 2006

« Les Français sont victimes de la démagogie de ceux qui leur ont fait croire que la quasi-gratuité des études supérieures était la promesse d’une meilleure position sociale. » Jacques Marseille, Le Point, 12 Octobre 2006

L’Europe contre la croissance ? « Au cours des vingt dernières années, l’Europe a affiché le taux de croissance le plus bas parmi tous les continents. » Yves de Kerdrel, le Figaro, 5 décembre 2006

« La droite, quand elle reprend le pouvoir, ne touche pas aux réformes de la gauche. Elle les respecte, les entoure de précautions ». Stéphane Denis, 21 décembre 2006

« La propension à considérer le patron comme un adversaire demeure une des clés du comportement syndical français » Alain Gérard Slama, Le Figaro 4 décembre 2006

« Le patriotisme économique, c’est lutter à armes égales avec nos concurrents, exiger la réciprocité, comprendre les ressorts nouveaux de la mondialisation ». Bernard Carayon, Député du Tarn, Le Figaro, 16 novembre 2006

« On ne peut éviter la précarisation de l’emploi qu’en rétablissant la confiance au sein des entreprises » Alain Gérard Slama, Le Figaro, 23 janvier 2006

Sauver l’école

« Il faut récuser la doctrine de l’élève qui construit lui-même ses savoirs et redonner leur place à des enseignements explicites, structurés et progressifs ». Laurent Lafforgue mathématicien, médaille Fields 2002 et Marc Le Bris, instituteur et directeur d’école

La mondialisation heureuse

« Le vecteur de la mondialisation, ce sont les individus qui ont des idées et les mettent en pratique. « Tout ce qui peut être fait sera fait ». Quand la terre est plate, le petit peut agir comme un grand ». Thomas Friedman, essayiste et éditorialiste de politique étrangère au New York Times, Le monde 2, 14 Octobre 2006

« Je ne fais pas partie de ceux qui croient que l’on peut dépenser l’argent que l’on n’a pas… » Jean Chrétien, ancien premier ministre du Canada

Une réponse de “Quelques idées à remettre à l’endroit

  1. frédérick TINOCO

    La politique est un moyen d’excuser les manipulations de nos dirigeants, de nous fermer les yeux sur le fait que ce gouvernement patronnal nous dirige sur le chemin de l’exploitation patronnale tout en protégeant les grands indélicats opportunistes derrière un bouclier fiscal. On nous mène vers une dictature avec ce président qui n’a même pas tenu compte du référendum sur les conditions européennes!!!
    peut importe la censure de ce message si elle a lieu , plus de 16500 PERSONNES ont pu profiter de mes conviction sur http://www.e-monsite.com/st-cham... Comment puis-je faire confiance aux politiques quand je ne peux faire entendre ma voix et mes idées pour relancer l’emploi en diminuant le nombre de rmiste !
    ce blog est très bien fait!

Laisser une réponse


− 1 = deux